Intervention dans les Hauts de Seine
Dépannage en urgence
7j/7 et 24h/24
06.17.98.42.42

Garantie décennale

Réparations et installations

Plombier agréé toutes assurances

Le Guide AOZ > Comment faire un coude sur un tuyau en cuivre ?

Comment faire un coude sur un tuyau en cuivre ?

Article mis en ligne le 7 mai 2014.


Il est parfois utile de faire un coude sur un tuyau en cuivre pour pouvoir raccorder vos appareils sanitaires avec des canalisations. Voici quelques méthodes permettant de courber un tuyau en cuivre.

 

Les canalisations en cuivre de la tuyauterie sont des éléments robustes et donc difficiles à tordre. Il existe des méthodes permettant de faire un coude pour un tuyau en cuivre :

Faire un coude avec un raccord à souder

La première méthode pour faire un coude est d'utiliser un raccord. Il faut tout d'abord couper le tuyau à l'emplacement où vous souhaitez réaliser la courbure. Pour cela, vous pouvez utiliser une scie à métaux. Puis, munissez-vous d'un embout adapté et introduisez chaque bout de tuyau dans cet embout. Enfin, il vous reste à effectuer la jointure en soudant chaque partie de tuyau à l'embout. Cette soudure pourra être faite par exemple avec de l'étain.

Le cintrage

Le courbage des tuyaux peut également être fait en chauffant le métal à très haute température (environ 500 degrés) puis en le refroidissant afin de pouvoir le tordre. Cela peut être fait par exemple à l'aide d'un chalumeau. Dès que le tuyau devient rouge à l'emplacement où vous voulez faire le coude, vous pouvez tout de suite y verser de l'eau pour le refroidir. Vous devriez pouvoir plier le tuyau sans outil. Toutefois, il est très important que le diamètre intérieur du tuyau ne soit pas modifié pour que la pression et le débit ne changent pas. Il est donc recommandé d'employer une des méthodes suivantes :

  • Utiliser une cintreuse permettant d'obtenir une courbe régulière. L'appareil doit correspondre au diamètre de la canalisation.
  • Se servir d'un ressort à cintrer qui rendra lui aussi une courbe lisse. Tout comme pour la cintreuse, le diamètre du ressort à cintrer doit être de diamètre adapté.
  • Il est également possible de remplir le tuyau avec du sable avant de le tordre. Cette méthode est toutefois moins précise que les deux autres.

Une fois votre tuyau courbé, vous pouvez en faire usage comme vous le désirez pour relier vos équipements sanitaires. Pour toute information complémentaire sur cette manipulation, n'hésitez pas à contacter notre plombier professionnel à Asnières sur Seine qui sera heureux de répondre à vos questions.

Le raccord en cuivre

Le raccord en cuivre est un raccordement qui se soude, à l'instar du raccord en laiton. Il est possible de l'assembler avec un brasage tendre ou fort. Le brasage a pour fonction de raccorder les tuyaux ou les raccords entre eux.

La différence entre la soudure et la brasure est que la soudure permet la fusion de deux matériaux sans apporter de la nouvelle matière, tandis que la brasure consiste à faire fusionner deux éléments par le biais d'un métal d'apport.

Les raccordements de cuivre se font en utilisant la brasure, dont on distingue deux types :

  • Le brasage tendre : on l'appelle aussi la soudure à l'étain. Comme son nom l'indique, cette technique consiste à utiliser l'étain en tant que matériau d'apport. Pour faire fondre l'étain, il faut une température inférieure à 450 degrés. L'utilisation du brasage tendre n'implique pas de grandes difficultés. Il permet de souder une pièce en cuivre avec une autre en cuivre ou en laiton.
  • Le brasage fort : Ce procédé est quasiment identique au brasage tendre. Les seules différences avec ce dernier sont que le métal d'apport est un alliage à base d'argent et que la température pour faire fondre le métal doit être supérieure à 450 degrés. Cette méthode exige un matériel plus performant, par exemple un chalumeau oxygène-acétylène. Il est aussi possible d'utiliser des chalumeaux compacts. Il y a toutefois un risque dans le brasage fort qui est de faire fondre le raccord s'il est composé de laiton. En effet, sa température de fusion est voisine de celle du métal d'apport s'il s'agit de cuivre/phosphore.